Que signifie l’hygiène dans un hôpital ?

Hygiène hospitalière Villeroy & Boch

Qu’est-ce que l’hygiène hospitalière ?

L’hygiène dans les hôpitaux est un sujet souvent sous-estimé. C’est un lieu où des personnes infectieuses et en même temps particulièrement vulnérables se rencontrent et sont prises en charge, les mesures de protection de la santé y sont donc particulièrement importantes. Une hygiène rigoureuse peut empêcher les patients ou le personnel d’être infectés à l’hôpital. Et ce n’est pas seulement vrai depuis la crise du coronavirus, car les germes hospitaliers multirésistants tels que le SARM sont également particulièrement dangereux pour la santé. Chaque année, 400 000 à 600 000 personnes sont touchées par des infections nosocomiales, selon le gouvernement allemand. Un rapport de l’Institut Aqua de Göttingen estime même que près d’un million de personnes sont infectées par des germes nosocomiaux chaque année.

L’hygiène hospitalière couvre trois domaines importants :

  • La recherche : lorsque l’on comprend comment les germes sont transmis dans les cliniques, il est plus facile d’empêcher leur transmission.
  • La prévention : la prévention des infections est peut-être la tâche la plus importante de l’hygiène hospitalière.
  • La lutte : si la transmission de l’infection a lieu, il faut la traiter et arrêter sa propagation.

L’hygiène à l’hôpital : règles et règlements

Grâce à la recherche médicale, aux désinfectants modernes et à des mesures ciblées, la situation hygiénique s’est nettement améliorée par rapport à l’hygiène hospitalière d’autrefois. Les règles générales d’hygiène pour les cliniques incluent aujourd’hui ce qui suit :

  • Exigences opérationnelles : des stations de désinfection des mains en nombre suffisant doivent être disponibles dans chaque clinique. Les salles de soins doivent être conçues de manière à pouvoir être maintenues propres et désinfectées.
  • Commission d’hygiène : au sein de cette commission, des représentants des différents services de l’hôpital travaillent à l’élaboration d’un plan d’hygiène global qui tient compte des circonstances spécifique à l’établissement médical.
  • Plan d’hygiène : les plans d’hygiène doivent être communiqués à l’ensemble du personnel et mis à jour régulièrement. En outre, les mesures d’hygiène personnelle peuvent également s’appliquer à l’hôpital. Par exemple, le personnel infirmier et médical peut être tenu d’attacher ses cheveux ou de porter des ongles courts. Des recommandations pour l’hygiène personnelle en dehors du service peuvent également être suggérées, comme une douche quotidienne.
  • Experts en hygiène : un expert en hygiène spécialement formé contrôle le respect des règles d’hygiène et optimise les plans d’hygiène si nécessaire.
  • Formation continue : la recherche en matière d’hygiène met constamment en lumière de nouvelles découvertes qui peuvent être importantes dans la vie quotidienne des hôpitaux. C’est pourquoi le personnel hospitalier et soignant doit régulièrement suivre une formation complémentaire sur les thèmes de l’hygiène.

Certaines personnes se posent certainement la question : comment puis-je savoir si un hôpital respecte les règles d’hygiène hospitalière ? Il n’est en effet pas facile de répondre à cette question, car les règles d’hygiène sont complexes et aucune personne extérieure ne peut juger d’un simple coup d’œil si tout le monde dans l’hôpital s’y conforme. Cependant, il existe des indications auxquelles on peut être attentif. Un indicateur important est l’hygiène correcte des mains.

Les médecins et les infirmières doivent procéder à la désinfection de leurs mains avant chaque traitement et avant de passer au patient suivant. Si l’hygiène des mains n’est pas assurée correctement, cela peut indiquer que d’autres règles d’hygiène ne sont peut-être pas toujours respectées non plus. Si vous le remarquez de manière répétée, vous pouvez demander au personnel de vous parler d’hygiène de manière amicale.

Mesures d’hygiène dans les salles d’opération

Dans les salles d’opération, se déroulent les interventions lors desquelles le risque d’infection est particulièrement élevé. Les germes peuvent facilement pénétrer dans l’organisme par l’intermédiaire des seringues, des cathéters ou des plaies. C’est pourquoi, en plus des règles générales d’hygiène hospitalière, d’autres exigences s’appliquent ici, comme par exemple :

  • Mettez des vêtements aseptiques
  • Enlever les bijoux des mains et des avant-bras
  • Désinfecter ses mains
  • Porter un masque recouvrant la bouche et le nez

Les vêtements de protection pour le bloc opératoire visent à la prévention des infections pour chaque tâche respective et le patient. Ainsi, les vêtements supplémentaires suivants peuvent être utiles pour l’hygiène :

  • blouses chirurgicales étanches
  • chaussures pour zones spéciales
  • gants stériles
  • protection pour les cheveux
  • lunettes de sécurité ou protection complète du visage

Règles d’hygiène pour les visiteurs de l’hôpital

Les visiteurs de l’hôpital peuvent également contribuer à une bonne hygiène dans l’hôpital. Il est préférable de respecter les règles suivantes :

  • Hygiène des mains : vous devez faire attention à l’hygiène des mains lorsque vous entrez et sortez de l’hôpital. Vous devez également vous désinfecter les mains pendant votre visite à l’hôpital ou vous laver les mains si vous avez été en contact avec des objets susceptibles de transmettre des germes - comme les poignées de porte. Veillez à vous laver les mains pendant au moins 20 secondes et faites également attention aux espaces entre les doigts lorsque vous désinfectez.
  • Ne touchez à rien : laissez au personnel le soin de manipuler le matériel hospitalier, notamment les cathéters, les perfusions et autres ustensiles. Si possible, ne touchez rien à moins que vous n’y soyez obligé(e).
  • Gardez vos distances : maintenez une distance d’au moins un mètre et demi avec les patients, le personnel et les autres visiteurs. Même si c’est difficile, vous devez vous abstenir de toute proximité physique, comme les étreintes, par souci d’hygiène. Vous pourrez ainsi vous protéger et protéger vos proches.
  • Ne pas effectuer de visite avec des infections : toux, rhume, mal de gorge ? Si vous avez un rhume ou une infection, vous devez vous abstenir de vous rendre à l’hôpital. Ainsi, vous ne courrez pas le risque d’introduire des germes et de les transmettre aux patients ou au personnel.

Programme de promotion de l’hygiène

Le gouvernement fédéral allemand s’est également engagé à améliorer encore l’hygiène des hôpitaux et à prévenir la transmission des infections. À cette fin, il a lancé le programme de promotion de l’hygiène. Les hôpitaux sont, dans ce cadre, soutenus par diverses mesures - par exemple, un spécialiste de l’hygiène spécialement formé ou diverses mesures de formation continue pour le personnel. L’accent est notamment mis sur l’utilisation compétente des antibiotiques pour prévenir le développement de germes multirésistants dans les hôpitaux.