TRÉSORS FLORAUX

Le fleuriste Alexander Posthuma et les bonnes pratiques dans l'univers des fleurs

Alexander Posthuma compte parmi les fleuristes les plus prisés aux Pays-Bas.

Âgé aujourd'hui de 30 ans, il a grandi dans la périphérie nord d'Amsterdam. Enfant, il parcourait les bois et champs des heures durant. C'est ainsi qu'a pu naître sa passion pour la nature. Après l'école d'horticulture et d'aménagement paysager et un stage en Australie, il s'est mis sur son compte au cœur d'Amsterdam et a fondé sa propre entreprise. Ces créations florales ornent châteaux, musées, entreprises, bateaux et hôtels, tels que l'hôtel Andaz à Amsterdam aménagé par le designer Marcel Wanders. Posthuma a été récompensé dans son pays natal avec le prix « Best Floral Design ».

Son bouquet de fleurs préféré

rappelle un bouquet champêtre composé de fleurs cueillies au hasard lors d'une promenade à travers champs - pourvu qu'il soit fleuri, pourvu qu'il soit coloré.

Et pourtant, pour la confection de son bouquet printanier haut en couleur, Alexander Posthuma a soigneusement sélectionné les fleurs : roses, renoncules et pieds-d'alouette, viornes, gueules-de-loup et mimosas.

Aussi exubérant que sur les peintures de natures mortes d'anciens maîtres néerlandais. « Ma boutique A.P Bloem se trouve au centre du Grachtengordel (« Ceinture de canaux » en néerlandais) », souligne-t-il. Là, où le 17e siècle connu sous le nom « le siècle d'or » reprend vie lorsqu'on s'y perd.

Le fleuriste néerlandais très populaire est persuadé que chaque bouquet doit raconter une histoire et refléter des émotions. « Sinon il n'a pas d'âme et ne serait qu'une copie sans vie. »

Pour nous, il a confectionné son bouquet préféré et nous avons suivi le moindre de ses gestes.

Sa devise :

« Ose - laisse libre cours à ta fantaisie ! »

Les règles de base pour composer un bouquet de fleurs

Plus un bouquet est coloré, plus les fleurs doivent être grandes. « Une trop grande quantité de petites fleurs rendent le bouquet trop chaotique.» Dans ce cas, il faut ajouter quelques pivoines, la renoncule géante, une toute nouvelle variété venue d'Italie, et bien sûr des roses aux pétales généreux. « Ces variétés structurent le bouquet et l'apaisent. »

Des bouquets généreux au style des anciens maîtres sont la spécialité de ce trentenaire d'Amsterdam. Mais en fonction du client, Posthuma confectionne des bouquets compacts au style Biedermeier, ou alors des bouquets légers composés de quelques longues branches et tiges de fleurs. « Il faut alors veiller à la forme, au contour des bouquets. Ces derniers doivent alors former un triangle ou un cercle. Faute de quoi le bouquet serait irrégulier et fade. »

La confection artistique de bouquets exubérants est réservée aux fleuristes confirmés : « Je suis capable de confectionner de tels bouquets uniquement grâce à dix ans d'expérience dans ce domaine. » Lors de la composition florale, il faut faire tourner chaque fleur dans la main en l'inclinant par rapport à la fleur précédente, cette technique de vrillage nécessite une certaine habileté.

Ce qu'il faut prendre en compte quand on réalise un bouquet avec des tulipes : elles partent en fusée dans un vase. Anémones, jacinthes et narcisses poussent également après les avoir coupés. De plus, il faut enlever le mucilage qui s'échappe de la tige du narcisse après la coupe. Chez les euphorbes, comme l'étoile de Noël, ce mucilage est même toxique.



Comment choisir le vase parfait ?

En ce qui concerne les vases, Posthuma donne plus d'importance à leur fonctionnalité qu'à un design ouvragé. « Des formes inhabituelles se nettoient mal ce qui génère des odeurs désagréables. » Et éviter des vases trop grands, « les bouquets de fleurs pour les remplir coûteraient une fortune. » Pour des compositions généreuses de fleurs, il faut opter pour un vase moins large en haut qu'en bas : « Cette forme offre au bouquet un excellent maintien. » Quant aux roses, elles sont parfaitement mises en valeur dans un vase conique, moins large en bas :  « Cette forme offre aux fleurs une certaine liberté leur permettant de s'épanouir pleinement. »

Mais attention :  les fleurs comme les vases doivent harmoniser avec la vaisselle. Par exemple, en créant un rappel d'une nuance spécifique de la vaisselle avec des pétales ou feuilles de la même teinte. « Pour une vaisselle aux couleurs pastel, on opte pour un rose extrêmement pâle, un bleu clair ou un jaune mimosa.  » Si on désire créer des contrastes, il faut associer des nuances de rose avec des tons pourpres vifs, violets et verts foncés. Si la vaisselle est colorée et ornée d'un motif tonique, les fleurs doivent apaiser l'ensemble. Il faut alors opter pour une seule couleur et placer un vase rempli de roses blanches et un vase rempli de tulipes blanches de façon alternée, par exemple.


« Deux variétés de fleurs suffisent. Rien de trop compliqué ! Reste simple ! »

LES 5 MEILLEURS CONSEILS POUR ENTRETENIR LES FLEURS

Pour qu'elles aient l'air fraîchement coupées et fleurissent longtemps...

Un couteau tranchant qui garantit une coupe précise et nette ne devrait manquer dans aucun tiroir de cuisine. Ainsi, les fleurs somptueuses s'épanouissent le plus longtemps que possible. « Cela évite l'engorgement des nombreux petits canaux dans la tige qui aspirent l'eau vers le haut. »

Plus une tige est dure, plus la fleur a besoin de l'eau. La viorne et la rose ont besoin de beaucoup d'eau, la tulipe, le narcisse et le gerbera demandent peu d'eau. De l'eau tiède de préférence, car elle est absorbée plus rapidement. Et, puisque les feuilles absorbent l'eau avant les fleurs, il faut enlever les feuilles du bas et laisser uniquement celles d'en haut.

Les tulipes nécessitent un traitement spécial, car elles sont livrées avec très peu d'eau en règle générale ce qui amollit leurs tiges. C'est pourquoi il faut d'abord les envelopper dans du papier et les placer pour quelques heures dans un récipient rempli pour que les tiges puissent absorber l'eau et retrouver leur rigidité.

Afin d'empêcher la prolifération des bactéries et quand on n'a pas de petits sachets de poudre à portée de mains, on ajoute quelques gouttes d'eau de Javel dans l'eau, ce qui a exactement le même effet. Bon conseil : ajouter quelques gouttes de Seven Up : « Le sucre permet à la fleur de s'épanouir plus harmonieusement. »

Pour les passionnés d'hortensias parmi les jardiniers : il ne faut pas le couper trop tôt, sinon l'hortensia aura vite l'air flétri dans le vase. Dans ce cas, on peut le conserver tête en bas dans un récipient rempli d'eau durant une nuit, afin de réparer les dégâts. Mais il vaut mieux attendre le moment opportun pour la coupe : lorsque les pétales ne sont plus aussi délicats, mais devenus plus durs.