TOUR DU MONDE DES SOUPES

Découvrez l’univers merveilleux de la collection Soup Passion et créez, en toute occasion,
une atmosphère de détente et de calme chez vous avec nos bols multifonctions.

En hiver, nous nous réchauffons de l’intérieur avec des soupes chaudes venues de contrées lointaines. En route pour un tour du monde des épices exotiques et des variétés de légumes oubliées. Nos nouveaux ingrédients préférés en provenance du Vietnam, du Japon, de Grande-Bretagne, de France et d’Allemagne confèrent à ces plats leur saveur caractéristique, renforcent le système immunitaire et nous maintiennent au meilleur de notre forme pendant la saison froide. Découvrez des univers de saveurs qui vous transporteront.


Soupe pho
Vietnam

Soupe miso
Japon

Velouté de petits pois
Grande-Bretagne

Bouillabaisse
France

Soupe de légumes
Allemagne

Vietnam - Soupe pho

Quand convivialité rime avec santé

La cuisine vietnamienne : tellement plus saine. Ici, le wok est l’outil de prédilection. Avec un wok, faites cuire à la vapeur, à l’étouffée ou frire avec un peu d’huile végétale des légumes, du poisson (vous trouverez toujours des produits de la mer fraîchement pêchés qui peuvent être acheminés directement chez vous où que vous soyez) et de la viande. Pour obtenir un arôme intense, faites préalablement rissoler les épices. Le gingembre, l’ail, le piment et la citronnelle qui renforcent le système immunitaire et éliminent les mauvaises bactéries sont un standard de cette cuisine. Le plat national est le Pho. Au bord des routes, chez les petits marchands ambulants, cette soupe aux nouilles de riz agrémentée de viande ou de tofu se déguste toute la journée (pour l’équivalent de 50 cents !). Grâce au quatrième empereur de la dynastie Nguyen, Tu Duc, qui a régné de 1847 à 1883 sur le Vietnam, le pays compte, aujourd’hui, plus de 500 plats différents de cuisine traditionnelle. La plupart d’entre eux sont servis avec du riz et agrémentés de diverses herbes fraîches comme le basilic, la coriandre, le persil et la menthe. À ne manquer sous aucun prétexte : l’une des nombreuses sauces au poisson. Leur principal ingrédient est du poisson qui a fermenté pendant 12 mois environ. À goûter tout de même !

Savourer une soupe en toute décontraction sur votre canapé

Le plateau en porcelaine très pratique permet aussi d’accueillir le plus grand bol et il offre encore suffisamment de place pour y poser tous les ingrédients avec lesquels nous aimons sublimer nos soupes. Peu importe que nous utilisions une cuillère ou des baguettes, elles peuvent être facilement posées dans les rainures du bol asiatique. C’est parti pour un délice synonyme de détente !

JAPON - SOUPE MISO

De purs moments de bien-être

Il n’y a pas que les sushis. Le Japon a en effet bien plus à offrir. La traditionnelle soupe miso, par exemple, avec ses algues fraîches, son tofu et son miso (une pâte de soja fermentée). Avec les fruits de mer, les légumes et, naturellement, le riz, ces aliments font partie des bases de l’alimentation de l’archipel. Et, ils réussissent plutôt bien aux japonais qui détiennent l’espérance de vie la plus élevée au monde ! Mais le Japon n’offre pas uniquement une cuisine pour les travailleurs natifs. On y dépense également volontiers beaucoup d’argent dans de somptueux restaurants (Tokyo compte plus d’étoiles que Paris). Rien ne représente mieux la Grande cuisine japonaise que la cuisine Kaiseki. Ici, la qualité des ingrédients, les saveurs, le dressage, mais aussi les buffets artistiques et la vaisselle exquise dans laquelle de petits délices sont servis sont la préoccupation principale. Sans oublier la culture alimentaire japonaise : le bœuf le plus cher au monde est issu de la province de Kobé. La viande de Kobé des bovins de Tajima se caractérise par un fort persillage unique et est particulièrement saine avec la proportion la moins élevée d’acides gras saturés. Les règles de qualité très strictes appliquées expliquent son prix élevé (400 à 600 euros par kilo). Mais, il faut savoir se faire plaisir !

Une véritable sensation de plénitude !

Le bol asiatique avec son couvercle est le compagnon idéal de tous ceux qui aiment choisir leur garniture en toute tranquillité. Ainsi placés dans les compartiments du couvercle, tous les aliments restent frais et croquants. De plus, le couvercle permet de garder notre soupe bien au chaud. Les cuillères et baguettes se posent simplement dans les rainures ou dans le plateau en porcelaine. Ainsi, tout reste toujours à portée de main et il ne reste qu’à savourer ce pur plaisir.

Grande-Bretagne - Velouté de petits pois agrémenté de bacon

L’appel de Londres

La cuisine britannique est en pleine mutation. Même les cuisiniers comme Jamie Oliver, connu avant tout pour ses recettes généreuses et particulièrement délicieuses où il ne lésinait pas sur le beurre, la crème et le lard, s’y mettent. Il consacre d’ailleurs son dernier livre au thème des superaliments. Néanmoins, des plats nationaux comme le « Fish and Chips » (du poisson servi avec des frites), le rôti du dimanche ou le poulet Tikka Masala restent appréciés et typiques des repas en Grande-Bretagne. Ici, on distingue également la cuisine provenant d’Angleterre, d’Écosse, du Pays de Galles et d’Irlande, bien que la différence soit ténue et que les plats copieux s’imposent partout. Comme toujours, il est crucial de trouver le juste équilibre. L’idéal est de combiner la sensation ressentie en dégustant des plats réconfortants à quelques superaliments. C’est ce que propose la nouvelle cuisine britannique. Elle fait appel à des ingrédients de grande qualité et revisite de façon innovante des recettes traditionnelles. C’est le cas du velouté de petits pois agrémenté de bacon. Nous la trouvons super !

FRANCE - BOUILLABAISSE

Un plaisir composé de je-ne-sais-quoi, à déguster à la maison

Nul part ailleurs, la gastronomie n’est autant célébrée qu’en France, pays du vin et du fromage (dont il existe plus de 400 sortes). Étant donné qu’au 17e et 18e siècle, on considérait que la cour française était l’exemple en matière de culture, la cuisine française avait également largement la cote dans les nobles lignées européennes. Cent ans plus tard, la Grande cuisine vit le jour. La classe supérieure était unanime : pour les plats, l’accent était très clairement mis sur le plaisir. Il n’est donc pas surprenant que des sauces lourdes, comme la béchamel, soient caractéristiques de cette cuisine, tout comme les éclairs, le coq au vin et la quiche. Nous vous présentons un plat parfaitement sain et cependant traditionnel : la bouillabaisse qui est une soupe de poissons. Une spécialité de Provence qui fut tout d’abord cuisinée au 18e siècle par les pêcheurs. On l’accompagne traditionnellement de baguette et de rouille, une sauce à l’ail épicée, qui s’apparente à la mayonnaise. Dégustez-la avec un verre de Chardonnay : la vie est belle.

Simplement génial

La louche se loge parfaitement entre les poignées de la grande soupière idéale pour quatre personnes, Il est ainsi facile de tout porter en même temps. Les petites soupières individuelles constituent une alternative originale aux bols et il est pratique de les tenir par les anses sans se brûler. Pour savourer le plaisir extraordinaire et raffiné de la soupe, seul ou en compagnie d’invités !

ALLEMAGNE - SOUPE AUX LÉGUMES AVEC DE LA SALADE, UN SUPERALIMENT

Le pouvoir de la soupe

L’Allemagne, et précisément Berlin, a une longueur d’avance en matière d’alimentation saine. La suite se profile déjà avec les bars à jus bio. La quête du prochain superaliment est permanente. Des soupes aux légumes croquants agrémentées de fines herbes fraîches et de garnitures saines constituent la solution idéale pendant la saison froide. Les graines de grenade contiennent de nombreux antioxydants qui combattent le stress. Avec la vitamine C et E, elles agissent comme un produit anti-âge naturel. Le charme d’antan de la capitale demeure cependant outre cette véritable préoccupation quant à la santé : la Currywurst (saucisse au curry), le Königsberger Klopse (boulettes de viande aux câpres) ou la soupe de pommes de terre accompagnée de saucisses ne se démoderont jamais. Notre version allie tradition et modernité !

Un véritable produit multifonction

Le grand bol à soupe est associé à un autre bol. Avec sa poignée concave, il est facile de porter l’ensemble sans se brûler, mais ce dernier est aussi idéal pour le pain, la salade et d’autres garnitures destinées à agrémenter la soupe. Nous faisons ainsi du temps passé au bureau un moment aussi relaxant que possible.